Pour créer du contenu, tu as besoin d’une ligne éditoriale !
Communication

Pour créer du contenu, tu as besoin d’une ligne éditoriale !

En discutant avec des entrepreneures green, des solopreneurs ou des freelances, j’ai constaté une réalité : construire sa ligne éditoriale pour son contenu n’est pas chose courante. Oups. Pourtant, c’est un élément essentiel pour t’assurer de partager ton message avec les bonnes personnes. Ta ligne éditoriale (ou plutôt, tes lignes car chaque canal de communication a la sienne) fait partie intégrante de ta stratégie de contenu. Si tu veux développer ta visibilité sur internet, tu n’as pas d’autres choix. Il va falloir créer ta propre ligne éditoriale ! Je t’explique pourquoi et surtout comment faire. C’est parti !

Une ligne éditoriale, c’est quoi ce truc ?

Commençons par le début. Une ligne éditoriale, qu’est-ce que c’est ? Cette notion se retrouve partout, dès que l’on aborde le contenu : communication digitale, presse etc. Bref, dès que l’on parle de rédaction.

Une ligne éditoriale est simplement un ensemble de “règles” déterminées en amont de la création de contenus afin de garantir une cohérence entre et dans tes publications. Il n’y a pas de modèle tout fait. C’est à toi de construire la ligne éditoriale qui correspond à ton entreprise et tes objectifs. Elle reflète ton identité, le ton que tu vas choisir, les messages que tu vas transmettre.

Une ligne éditoriale, c’est ta ligne de conduite. Elle va définir l’ADN des contenus que tu vas créer sur le canal de communication choisi.

Personnellement, j’ai des lignes éditoriales différentes pour mes réseaux sociaux, le blog que tu lis et ma newsletter. Cela me permet de savoir où je peux parler de tels sujets mais également éliminer ceux qui n’ont rien à voir.

Okay, et à quoi ça va me servir ?

Je sais que cela peut sembler facultatif. Après tout, tu connais ton business. Tu sais de quoi tu vas pouvoir parler. Oui. Mais non. Désolé de briser tes espoirs. Si tu n’as pas de ligne éditoriale, tu n’as pas de stratégie de contenus. Et sans cela, les résultats vont être beaucoup plus longs et compliqués à arriver.

Comme je te le disais, ta ligne éditoriale pose les bases de ton contenu, l’ADN qu’il doit avoir. Cela va te permettre de :

  • définir un cadre de référence. Tu vas connaître les grandes lignes des publications que tu dois créer. Cela sera donc beaucoup plus simple pour toi de produire le contenu adéquat pour ton entreprise.
  • gagner en cohérence. Tu ne vas plus partir dans tous les sens car tu auras un chemin à suivre. Cela va aider les personnes qui te lisent à comprendre où elles sont et créer un lien plus fort avec ton entreprise.
  • trouver des idées pertinentes. Et oui, la problématique des idées devient très vite un lointain souvenir lorsque l’on a construit sa ligne éditoriale précisément. Tu sais où tu vas, tu sais où tu dois partager tel ou tel sujet. Tu n’auras plus aucun mal à remplir ton calendrier éditorial. Crois-en mon expérience.
  • être crédible auprès de ta cible. On ne va pas se mentir, c’est un peu essentiel non ? Grâce à des publications cohérentes entre elles, tes abonnés voient que tu sais ce que tu fais. Ils trouveront une homogénéité dans tes contenus et cela aidera à faire grandir la confiance qu’ils ont pour ton entreprise.
  • augmenter ta visibilité. Construire sa ligne éditoriale est indispensable pour créer du contenu sur le long terme et conserver sa régularité. Et tu le sais si tu viens ici souvent : pour obtenir des résultats, être régulier, c’est la clé !

rediger-ligne-editoriale

Comment construire sa ligne éditoriale ?

Maintenant que je t’ai expliqué l’importance d’une ligne éditoriale pour tes canaux de communication, il est temps de t’aider à construire la tienne. Ici, je te présente ma manière d’en construire une. Comme je te l’ai dit, il n’y a pas de recette magique. Chaque ligne éditoriale est unique.

1- Connaître ta cible

Je sais, tu fais une overdose de ce terme. Désolé. On revient toujours au même point de départ mais pour moi, c’est l’essentiel. Tu ne peux pas créer un contenu pertinent si tu ne connais pas ta cible.

Tu communiques autour de ton projet dans un seul but : le faire connaître aux personnes intéressées et qui peuvent devenir tes clients. C’est ça la communication. Partager un message aux bonnes personnes. Et pour ça, il faut bien connaître ton persona.

Sans cette connaissance, tes résultats ne seront pas ceux que tu espères. Tu pourras appliquer toutes les astuces que tu lis sur la communication (comme rédiger un texte très bien optimisé pour le SEO ou écrire selon les codes des réseaux sociaux), tu ne parleras pas aux bonnes personnes.

Connaître ta cible est essentiel pour la construction de ta ligne éditoriale car cela va également t’aider à choisir les meilleurs canaux de communication.

2 – Choisir les canaux de communication adaptés

Tu sais à qui tu parles. Génial ! Maintenant, il faut déterminer où tu vas pouvoir leur parler.

Il n’est pas nécessaire d’être sur toutes les plateformes sociales, d’avoir un blog professionnel et une newsletter, si ta cible n’utilise pas ces canaux de communication. Encore une fois, ton unique but en créant du contenu est de toucher les bonnes personnes. Autant canaliser tes actions au bon endroit.

Si tu ne souhaites pas déléguer ta production de contenu, il faut également que tu penses à ce qui fait sens pour toi. Tu n’es pas obligé de te forcer à communiquer sur un canal s’il ne te correspond pas. Communiquer autour de ton projet ne doit pas être une contrainte. Premièrement, ça va se voir. Deuxièmement, tu n’arriveras pas à être régulier et donc obtenir des résultats. C’est le serpent qui se mord la queue.

Fais une liste des canaux de communication où se trouve ta cible. Calcule le temps que tu peux accorder à ta communication par semaine. Choisis les canaux qui te semblent le plus adéquats pour ta cible, ton business et toi. Ensuite, on s’attaque au cœur de ta ligne éditoriale : le message !

3 – Déterminer et répartir tes différents messages

Je dois te l’avouer, c’est ma partie préférée.

Lorsque tu connais les canaux sur lesquels te positionner, il est temps de lister toutes les choses que tu aimerais partager avec ta cible. Je conseille toujours la même chose à mes coachées : pas de limite ! On note tout ce qui vient, ce qui fait sens pour ta cible, pour toi et aussi ce qui est indispensable (comme parler de tes produits/services).

Ensuite, on répartit les messages/thématiques intelligemment. C’est-à-dire, en fonction de ta cible et du canal de communication choisi. Tu ne vas pas dire la même chose sur ton blog professionnel et dans ta newsletter par exemple. Grâce à cet exercice, tu vas voir ta ligne éditoriale se dessiner très clairement devant tes yeux.

Prenons mon exemple. Je voulais parler de beaucoup de choses : ma vision de la communication, mes valeurs, mon travail/mes réalisations, mon expérience de freelance, mes conseils et astuces en communication, l’éco-responsabilité dans mon métier. C’est très bien mais je ne peux pas parler de tout ça dans un seul et même endroit. Trop d’informations différentes. Je me serais perdue et j’aurais perdu les personnes qui me lisent. Alors, j’ai réparti les thématiques sur mes différents canaux. Le blog pour les conseils et l’éco-responsabilité. La newsletter pour mon quotidien de freelance. LinkedIn pour mon travail et ma vision de la communication. Instagram/Facebook pour mes réalisations et mes expériences de freelance. Chacun sa ligne éditoriale ! Et si je parle du même sujet sur plusieurs canaux, je l’aborde avec l’angle de ma ligne édito !

Une fois que tu as fait ce travail, ta ligne éditoriale est presque prête. Il faut encore intégrer tes objectifs.

4 – Définir tes objectifs

La communication est un outil au service de ton entreprise. Elle est là pour t’aider à atteindre ton but. Chaque contenu que tu rédiges et publies doit répondre à deux critères : être utile à ta cible (l’aider, lui apporter une réponse, la questionner etc) et te permettre d’obtenir quelque chose (des commentaires, des recommandations, des inscriptions à ta mailing-list, des achats de tes produits/services etc).

Il est donc essentiel de déterminer les grands objectifs de chaque canal de communication à ta disposition. Cela va t’aider à ajuster encore un peu mieux ta ligne éditoriale pour qu’elle soit au service de ton entreprise.

Par exemple, mon objectif principal avec mon compte Instagram est de me créer un réseau de freelance en France (parce que c’est ma cible principale pour Café Com’). Cet objectif m’a “obligé” à tourner ma ligne éditoriale vers mon expérience de freelance et des contenus plus émotionnels que sur LinkedIn.

Bien sûr, tes objectifs vont évoluer avec le temps. N’aie pas peur d’ajuster ta ligne éditoriale dans ce cas-là. En communication, rien n’est jamais figé.

5 – Créer du contenu régulièrement

Bien, tu as une idée plus précise de ta ligne éditoriale. Et maintenant ? On crée du contenu ! Avoir une ligne éditoriale, c’est bien. L’utiliser, c’est mieux.

Plus tu produiras du contenu, plus ta ligne éditoriale va s’affiner. En étant présent très souvent sur tes réseaux sociaux ou ton blog professionnel, les personnes qui te lisent comprendront ta direction. Elles pourront décider si le contenu que tu crées est fait pour elles ou non.

Promis, avec une ligne éditoriale cette partie ne sera que du plaisir. Tes idées viendront facilement et tu arriveras à remplir ton calendrier éditorial en un rien de temps !

Construire sa ligne éditoriale est une étape clé dans ta stratégie de contenu (et donc, de communication). Sans elle, tu navigues à vue, tu vas perdre en cohérence et ton image de marque risque d’en prendre un coup. Les miennes sont mes béquilles. Elles me portent et me permettent de parler aux personnes qui sont importantes pour moi (aka, celles qui partagent mes valeurs et ma vision de la communication).

Si tu as besoin de quelqu’un pour construire ta ligne éditoriale, je t’accompagne dans ta stratégie de contenus pendant 3 mois.

construire-ligne-editoriale-pinterest

Découvre les coulisses de ma vie de freelance !

Write a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.