Améliorer son référencement naturel : 5 pratiques à mettre en place
Communication

Améliorer son référencement naturel : 5 pratiques à mettre en place

Créer du contenu sur le web c’est bien. Écrire du contenu qui sera lu, c’est mieux ! Lorsque l’on débute dans la rédaction d’articles, nous n’avons pas forcément une énorme communauté dernière nous, avide de lire nos derniers écrits. Ce n’est pas grave. Cela ne doit pas t’arrêter. Grâce au référencement naturel, tes articles pourront être trouvés sur les moteurs de recherche.

Qu’est-ce que le référencement naturel ?

Le référencement naturel ou SEO (search engine optimization) est un ensemble de techniques pour optimiser la visibilité d’une page web dans les moteurs de recherche. C’est un travail de longue haleine et constant. Les méthodes pour que ton site soit en première ligne de Google sont nombreuses et variées. C’est pour cela qu’il s’agit d’un métier à part entière.

Mais pas de panique ! Même sans être un expert en SEO, il est possible de faire remonter tes articles sur Google grâce à quelques bonnes pratiques.

5 bonnes pratiques pour améliorer ton référencement naturel

Si le SEO est un allié de taille, garde en mémoire que tu n’écris pas pour les petits robots de Google. Tu écris pour des êtres-humains. Alors un contenu optimisé oui, mais un contenu déshumanisé non !

Définis un mot-clé

Lorsque tu crées un article ou une page sur ton site web, tu abordes un thème précis. Tu peux donc en définir le mot-clé. Pour cet article mon mot-clé est “référencement naturel”. C’est mon thème. Je vais donc faire en sorte de l’utiliser régulièrement. Bien sûr, mon but n’est pas de le placer à toutes les phrases. Cela n’aurait aucun sens et gênerait ta lecture.

Je vais donc jouer avec le champ lexical. Un champ lexical regroupe l’ensemble de noms, adjectifs et verbes qui ont un rapport avec mon mot-clé. En utilisant le champ lexical, tu étoffes ton écriture et cela aidera également Google à comprendre le sujet de ton article.

Structure ton article

Lire sur le web n’est pas forcément une partie de plaisir pour nos yeux. Pense à tes lecteurs, évite les gros blocs de texte. Pour eux, mais également pour notre ami Google, il est important de structurer ton article en utilisant les balises. Ce sont des éléments de code HTML déjà intégrés dans l’outil mise en pages (en tout cas sur WordPress). Il existe plusieurs types de balises, toute aussi importantes les unes que les autres.

La balise titre

C’est la base de ton article. C’est l’élément qui apparaît en premier sur Google ou lorsque tu partages ton article sur les réseaux sociaux. Assures-toi que ton titre contienne ton mot-clé et soit percutant. Pour tes lecteurs et pour Google. Oublie les titres “pute-à-clic” sans lien avec le sujet de ton article. Le géant Google n’aime pas les menteurs et pourra bannir ton contenu de son moteur de recherche. Et ce n’est vraiment pas ce que l’on souhaite, n’est-ce pas ?

Les balises H1, H2, H3 …

Si le titre (H1) fait office de première impression, ta page doit être structurée avec des balises H2, H3, H4 … afin de faciliter la lecture. Ces balises de sous-titres vont te permettre de hiérarchiser ton contenu. Ainsi, tes lecteurs et Google pourront lire ton texte en diagonale sans perdre une information.

Dans cet article, par exemple, j’ai utilisé une balise H2 pour mon premier sous-titre, une balise H3 pour les 5 bonnes pratiques et une balise H4 pour cette partie. Tu n’es pas obligé de mettre ton mot-clé dans chaque sous-titre mais pense à l’introduire au moins une fois.

referencement-naturel-yoast-seo

La méta-description

Il s’agit de la description de 160 caractères qui apparaît sous le titre de ton article dans les résultats de recherche. Si tu ne remplis pas cette méta-description, Google prendra automatiquement les 160 premiers caractères de ton article. Ce n’est pas la meilleure solution pour donner envie de cliquer sur l’article.

Rédige un petit résumé qui suscite l’envie de ton lectorat et qui contient ton mot-clé (indispensable pour que Google ait connaissance du sujet de ton article).

Afin de t’aider à bien structurer ton article, je te conseille de télécharger le plugin Yoast SEO qui est un allié de taille pour améliorer ton référencement naturel !

Les liens

Afin de permettre à tes lecteurs de continuer à découvrir ton site, n’oublie pas de lier tes articles entre eux grâce à des liens hypertextes. Tu peux également faire des liens vers des sites extérieurs.

Cependant, fais attention à ce que tes liens soient de bonnes qualités. Ils doivent être faits sur des mots-clés correspondant à la page que tu lies. Évite de mettre des liens sur des petits mots comme “ici”. Ça n’aidera pas ton référencement.

Optimise la vitesse de ton site internet

Pour Google, la vitesse de chargement de ton site est un critère indispensable. Pour le même type de contenu, il mettra en avant le site le plus rapide. Si ta page ne s’affiche pas en moins de 5 secondes, cela risque de pénaliser ton SEO. Plusieurs choses peuvent impacter la vitesse de ton site.

Ton hébergement

Plus ton site contient de contenus, plus tu auras besoin d’un hébergeur performant. Choisis un hébergement en fonction de tes besoins. Si ton espace de stockage est saturé, ton site internet sera beaucoup plus lent à charger.

Ton thème

Plus ton thème est sophistiqué, avec un code HTML/CSS dense, plus tes pages mettront du temps à s’afficher. Des widgets ou des plugins non mis à jour ou obsolètes peuvent également ralentir la vitesse de ton site. Sois prudent et n’oublie pas de faire tes mises à jour régulièrement.

referencement-naturel-google

Tes photos

Oui, tes photos doivent être de qualités. Mais attention, une belle photo peut peser très lourd (facilement plus de 5mo !). Pense à réduire le poids de tes photos avant de les intégrer sur ton site. Privilégie le format JPEG et fais en sorte que tes images ne fassent pas plus de 800 ko environ.

Optimise l’attribut de tes images

Si tes images peuvent être un problème pour la vitesse de chargement de ton site, elles sont pourtant essentielles pour ton référencement naturel. Et oui, les robots Google n’analysent pas que du texte ! Bon, en réalité, si. Ils scrutent le titre de ta photo, sa description et sa balise alt (le texte qui apparaît si ton image ne charge pas).

Afin que tes images soient correctement référencées, oublie les noms de fichiers comme 5434ERCANON ! Avant d’intégrer tes images sur ton site, nomme-les en fonction de ce qu’elles contiennent et/ou du mot-clé de ton article.

Crée du contenu pertinent

Last but not least, le contenu ! Je te l’ai dit en début d’article mais une petite répétition ne fait pas de mal. Tu n’écris pas pour les robots Google mais pour ta cible, ton lectorat. Crée du contenu pertinent, qui sera utile à votre persona. Tu peux être le premier sur Google, si ton article n’est pas bon ou illisible à cause du SEO, les internautes ne reviendront pas sur ton site.

Le référencement naturel est un travail qui se fait dans la longueur, sur chaque article, chaque page de ton site. Cela peut prendre du temps avant d’arriver sur la première page de Google. Surtout sans l’aide d’un professionnel. Mais ne néglige pas ton SEO. Tu verras, à force d’écrire cela deviendra un automatisme !

referencement-naturel-pinterest

Découvrir les coulisses de ma vie de freelance ?

Write a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.