5 ans d’entrepreneuriat : l’ambition
Vie de freelance

5 ans d’entrepreneuriat : l’ambition

Pour beaucoup d’entre nous, septembre est synonyme de rentrée. De mon côté, il a une saveur encore plus particulière car il vient annoncer le début d’une nouvelle année. En août 2021, j’ai terminé 5 ans d’entrepreneuriat ! En septembre dernier, je te racontais ma 4ème année, celle qui m’a permis de m’affirmer dans mon activité et mon entreprise.

À la fin de l’article, je te donnais rendez-vous en septembre 2021 pour faire le point sur les 12 derniers mois. J’émettais le souhait de t’annoncer que mon business était stable, viable et que mon chiffre d’affaires avait doublé. Ai-je réussi ? Je te laisse lire mon bilan pour le découvrir ;).

Se rendre compte de sa zone de génie après 5 ans d’entrepreneuriat

Retour en septembre 2020. Le début de l’année a été challengeant pour tout le monde. Pourtant, mon entreprise ne s’est jamais mieux portée. Je travaille avec plusieurs clientes en même temps, sur des projets qui font sens et me plaisent.

Ma mission principale consiste à créer du contenu authentique pour les réseaux sociaux ou les blogs de mes clientes. J’adore ça. Pourtant, je sens une résistance à l’intérieur de moi. Il me faut plusieurs mois pour l’entendre et la laisser s’exprimer. J’aime réfléchir à la stratégie à adopter. Je m’éclate à préparer les calendriers éditoriaux et concevoir des idées de publications. Mais, je n’ai plus envie de rédiger à la place de mes clientes. Programmer des dizaines de publications chaque mois m’ennuie. Je ne veux plus faire d’opérationnel.

Je sais que ma zone de génie se trouve ailleurs : dans l’accompagnement.

Lorsque j’enseigne mes connaissances en création de contenus authentique, je suis à ma place. J’ai un impact bien plus important dans la vie de mes clientes. Depuis des années, je veux me consacrer au coaching mais je n’ose pas. Après tout, la rédaction de contenus représente 90% de mes revenus. Ne serait-ce pas suicidaire d’arrêter complètement ?

Le lancement d’un projet qui fait un flop

Pendant que toutes ces pensées traversent mon inconscient, mon cerveau m’envoie une idée qui m’enthousiasme trop pour la laisser de côté.

Après 3 ans à proposer des ateliers de communication, j’ai réalisé que mes élèves avaient d’autres problématiques qu’elles n’avaient pas forcément identifiées. Malheureusement, en deux heures, on ne peut pas revoir entièrement une stratégie de contenus. Alors, j’imagine un programme de 6 ateliers sur 3 mois pour leur donner toutes les clés afin de créer du contenu qui fait sens.

Je suis persuadée que c’est la bonne offre pour ma communauté. Je n’en doute pas : ça va fonctionner ! Les 8 places que j’ouvre seront prises.

Je travaille sur les thématiques puis, sur les conseils de ma coach, je fais un premier lancement pour prendre la température. C’est un échec. Aucune place n’est vendue. Coup dur.

Pourtant, je ne lâche pas l’affaire. Ce n’est pas l’offre qui est mauvaise, c’est ma stratégie de lancement. Je n’avais pas préparé grand chose. J’ai à peine parlé de ce programme avant de le proposer. Je n’ai pas su convaincre ma communauté. J’apprends de mes erreurs et je prépare un nouveau lancement pour le mois de janvier.

10 jours de vente. Plusieurs publications. Quelques mails. Et toujours aucune vente. Cette fois, je me rends à l’évidence. Ce n’est pas la bonne offre. Je prends une semaine pour digérer ma déception et explorer mes options. Je décide d’investir dans Le Koven : un programme d’un an pour créer et lancer ma formation en ligne.

BILAN-5-ANS-ENTREPRENEURIAT-COACHING

Jusqu’à la création de Morphose, mon programme en ligne

En 5 ans d’entrepreneuriat, j’ai appris qu’il était important d’écouter son instinct et ses tripes. Début 2021, je décide d’arrêter d’aller contre mes envies profondes. J’annonce officiellement que je ne rédige plus de contenus pour les réseaux sociaux des autres (je ne conserve que ceux de ma cliente historique). Je veux véritablement me concentrer sur ma zone de génie.

J’ai envie d’accompagner les entrepreneures. Je veux leur permettre d’avoir une stratégie de contenu authentique dans laquelle elles se sentent bien pour attirer naturellement les bons clients.

Pour y arriver, je me donne les moyens de mes ambitions.

Je sais que mon temps n’est pas extensible. Bien que j’adore les coaching en 1-1, je ne peux pas suivre individuellement des dizaines d’entrepreneures. Pour multiplier mon impact sans travailler 70h/semaine, j’ai besoin de construire un programme en ligne. J’ai conscience que seule, je n’y arriverais pas. Avec Le Koven, j’ai un plan étape par étape à suivre.

Je commence dès le mois de février. Je pose mes intentions. Je fais le point sur ce que je peux concrètement apporter à mes futures élèves. Puis, je vais à la rencontre de mon audience (ce que je n’avais pas fait avec mon idée de coaching de groupe). Je discute avec une quinzaine de personnes pour cerner leurs problématiques, leurs besoins et leurs attentes. Cela soulève des questionnements que je n’avais pas réalisés. C’est hyper précieux !

Je compile les données pour savoir précisément ce qui peut aider mon audience à atteindre son objectif : attirer des clients naturellement sans avoir besoin de prospecter grâce à un contenu authentique.

Je crée un programme en ligne complet : des leçons à suivre en autonomie, 3 lives mensuels pour les coacher en direct et une communauté sur discord pour les suivre quotidiennement. Je me sens totalement alignée avec ce projet. Et ça résonne dans mon audience.

Après plusieurs semaines de travail, Morphose ouvre ses portes pour la 1ère fois. J’ouvre 10 places, 11 personnes s’inscrivent.

Changer de business modèle après 5 ans d’entrepreneuriat

Cette nouvelle année amorce un gros changement dans mon activité.

Premièrement, dans mon état d’esprit. Je ne me suis jamais sentie plus ambitieuse. J’ai la niaque de réussir et de mettre mon business au service de ma vie. J’ai pris conscience de ma puissance et de ce que j’apporte à mes clientes. Il y a avant et un après.

3 mois après leur arrivée dans Morphose, les 1ères membres voient déjà des changements et des résultats : des clients signés grâce à leur contenu, des prises de conscience, de la confiance en elles et leurs projets, des idées à partager. Ça fait des étincelles. J’aime tellement être le témoin de tout cela. Ça me remplit de joie.

Deuxièmement, dans mon business modèle. Je ne veux plus vendre mon temps, il est trop précieux.

J’ai arrêté de rédiger des publications pour les réseaux sociaux. Sans l’annoncer, j’ai pris la décision avec moi-même d’accepter seulement des projets de rédaction de page de site web. J’adore mettre en avant l’activité éthique et l’histoire de mes clientes. L’univers m’a entendu. Depuis le début de l’année, je n’ai eu que deux types de missions : des pages de site à rédiger/optimiser et du coaching.

C’est exactement ce que je désire pour mon activité.

Malgré l’échec de mon coaching de groupe, ma cinquième année d’entrepreneuriat a été incroyable ! Mon entreprise est stable et viable. J’ai tout de même choisi de conserver mon mi-temps salarié afin de me rassurer et pouvoir faire de grosses économies pour notre projet de vie.

Est-ce que j’ai doublé mon chiffre d’affaires ? En toute transparence, je n’ai pas fait le calcul. La seule chose que je peux dire, c’est qu’en juin j’avais déjà fait plus de chiffre d’affaires qu’en 2020.

J’entame cette 6ème année avec sérénité et ambition. Aujourd’hui, j’ai une offre signature : Morphose. C’est dans ce programme que je vais mettre toutes mes connaissances en création de contenus authentique et mon énergie. Et j’espère te dire lors du prochain bilan que j’ai accompagné une centaine d’entrepreneures !

BILAN-5-ANS-ENTREPRENEURIAT-PINTEREST

Découvre les coulisses de ma vie de freelance !

Write a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.