Jessica Christau rend l’art éco-responsable !
Entrepreneuses responsables

Jessica Christau rend l’art éco-responsable !

Jessica Christau est une artiste depuis l’enfance. Le dessin a toujours rythmé sa vie. Alors lorsqu’elle a décidé d’avoir une vie personnelle plus responsable, elle s’est dit “pourquoi ne pas l’intégrer aussi dans mes peintures ?”. Aujourd’hui, Jessica essaye de produire ses œuvres avec des pigments naturels ou en réduisant ses déchets. Rencontre avec cette artiste éco-responsable !

Jessica Christau, l’entrepreneuse qui veut rendre l’art éco-responsable

Bonjour Jessica. Je suis ravie d’échanger avec toi aujourd’hui ! Avant de commencer, pourrais-tu te présenter ?

Bonjour Clémentine ! Je suis dessinatrice et peintre à Toulouse. Je dessine depuis que je suis enfant, c’est une vraie passion pour moi. Il y a 4 ans, j’ai eu envie de passer à une étape au dessus. Je ne voulais plus simplement dessiner pour moi, je voulais en faire profiter les autres et exposer. Pour moi, l’art est un moyen d’échanger, de se faire plaisir mais surtout de rêver. Je travaille principalement sur commande. Parce que je veux transmettre aux gens ma vision des choses tout en respectant la leur. Et puis c’est également un moyen de faire des rencontres et de créer des discussions. Je dessine et peint différentes choses, comme des aquarelles, des carnets de voyages, des tableaux pour des salons ou de la peinture intuitive. Je n’aime pas me mettre de limite. Après tout, l’art c’est pour créer non ?

jessica-christau-peinture
Tu as bien raison ! Racontes-nous comment tu en es arrivé à monter ton entreprise. Quel a été ton parcours ?

Comme je te le disais, au départ c’était vraiment pour sortir mes œuvres de ma chambre et de mon salon. J’avais envie d’exposer et de rencontrer d’autres créateurs et artistes. L’avantage avec le statut d’artiste-peintre c’est qu’il n’y aucun risque financier. Si tu ne vends pas de toile, tu n’as pas de charge. La seule contrainte, c’est de prouver que tu continues de produire des œuvres. Ce n’est donc pas vraiment une contrainte finalement. Je me suis rapidement prise au jeu de l’entreprenariat et j’ai eu envie d’aller encore plus loin ! J’ai demandé à mon employeur de réduire mon temps de travail pour me concentrer sur mon activité. Je voulais monter mon atelier. Bon, j’ai eu deux enfants entre temps, du coup l’atelier n’est toujours pas créé physiquement mais ça va venir. Pour le moment j’ai aménagé ma maison et ma façon de travailler pour continuer mon activité tout en restant proche de mes petits gars. Mon objectif est de pouvoir donner des cours. J’en donne ponctuellement dans des petites structures et j’adore ça !

Je programme actuellement des stages et des ateliers sur des sujets et des lieux qui sortent un peu de l’ordinaire. Ils seront totalement en accord avec ma vision décomplexée et joyeuse de la pratique artistique !

J’ai tout de même un site internet avec une boutique en ligne mais je ne suis pas du tout dans l’optique de vendre pour vendre. Le plus important pour moi c’est l’échange humain qui a lieu au moment de la création d’un tableau.

Jessica, tu n’es pas une artiste comme les autres. Tu veux rendre ton art éco-responsable. Tu peux nous expliquer concrètement ce que ça signifie ?

Lorsque j’ai commencé la peinture, je faisais comme tout le monde. Mais j’ai évolué dans ma vie personnelle. Je consomme mieux et local. Alors pourquoi ne pas faire pareil dans ma peinture ? L’aspect éco-responsable n’est pas encore très développé dans le monde de l’art. Contrairement aux peintures sur bois ou sur mur par exemple. C’est un vrai défi technique ! J’ai réappris à peindre de façon plus responsable. Plus concrètement, j’achète mes pigments produits localement à Albi. Pour moi, l’art éco-responsable ce n’est pas seulement des produits bios ou locaux, c’est aussi donner une seconde vie aux objets. Je n’achète plus de matériel synthétique, mais je vais terminer ceux que je possède pour ne pas les jeter. La gestion des déchets est aussi une façon d’être plus responsable. Du coup, je récupère beaucoup ! Chute de papier, de bois, vieilles factures ou publicités. Ça permet de donner une seconde vie à ces matières. Et puis j’adore faire ma tambouille ! À chaque fois il en sort des surprises étonnantes, c’est un vrai plaisir.

Cette nouvelle façon de faire correspond bien à ma manière de créer et mes convictions artistiques : composer, improviser, innover pour mettre en lumière le potentiel de chaque support, dessiner et peindre sans peur ou à priori et simplement profiter du bonheur de poser un trait ou une couleur !

Alors en plus si tout ça peut aider à préserver notre planète et servir aux autres, que demander de mieux ?

jessica-christau-peinture
Quelle belle façon de voir l’art ! Que pense tes clients de ton art plus responsable ?

Ils sont très intéressés mais ce n’est pas forcement une demande. Disons que pour eux, c’est un plus. Ça permet surtout d’insuffler une réflexion. Personnellement, ce que je veux transmettre à travers mes peintures c’est le voyage et le rêve. J’adore créer une ambiance dans laquelle les gens se plongent.

As-tu déjà rencontré des difficultés dans ton activité parce que tu es une femme ?

Non, ce n’est pas un problème d’être une femme dans le domaine artistique. Mais c’est vrai que les hommes ont tendance à avoir une meilleure place que nous.

Quelle serait ta plus grande réussite ?

Exercer à temps plein ! Vivre de mon art, transmettre ma passion et faire découvrir ma vision de la vie à mes clients. Et bien sûr, trouver un équilibre parfait entre ma vie de famille et ma passion !

Pour moi, une bonne communication doit très humaine et transparente. Qu’en penses-tu ?

Je ne suis pas dans l’optique de faire du buzz. Ma communication n’est pas du marketing. Je partage simplement mon travail, mes défis techniques, les produits que je teste et que j’approuve. Je n’ai pas envie de toucher des milliers de personnes. Je préfère être entourée de personnes qui aiment mon travail et avec lesquels je peux discuter. Je veux que ma communication reste naturelle, simple et bon enfant.

Une belle vision de la communication ! Allez dernière question, quel est ton objectif pour 2018 ?

J’aimerais communiquer un peu plus sur le côté éco-responsable de ma peinture et affiner ma façon de travailler, en trouvant des façons de faire qui changent et qui respectent l’environnement ! Et bien sûr, continuer de transmettre mes connaissances pour que d’autres personnes puissent ressentir ce bonheur simple de créer tout en respectant au mieux notre bel environnement.

Merci Jessica de t’être prêtée au jeu de l’interview. Et si tu souhaites t’offrir une peinture éco-responsable, tu peux retrouver Jessica sur son site internet, sa page Facebook et son compte Instagram !

jessica-christau-pinterest

Découvrir les coulisses de ma vie de freelance ?

Write a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.