Cathia Ziebel aide les femmes à vivre pleinement
Entrepreneuses responsables

Cathia Ziebel aide les femmes à vivre pleinement

Business coach et serial entrepreneuse, Cathia Ziebel se lance un nouveau défi : accompagner les femmes à devenir leur propre meilleure amie grâce à Akali Academy. Un modèle de coaching basé sur l’entraide et l’inter-générationnel pour former un cercle solidaire. Rencontre avec une entrepreneuse qui aide les autres à trouver le meilleur d’eux-mêmes !

Cathia Ziebel, la serial entrepreneuse qui aide les femmes à vivre pleinement

Bonjour Cathia ! Merci d’avoir accepté de répondre à mes questions. Avant que l’on entre dans le vif du sujet, pourrais-tu te présenter ?

Bonjour Clémentine. Je suis business coach, spécialisée dans la communication et le leadership. Je vis au Portugal depuis 8 ans. On peut dire que je suis une serial entrepreneuse parce que je développe 4 nouveaux projets en ce moment dont Akali Academy.

Avec Akali Academy, je souhaite accompagner les femmes sur l’estime de soi, en ligne. C’est sous forme de webinar (le premier a eu lieu en février) car cela permet plus facilement aux femmes de s’organiser et ne nécessite pas un déplacement. Même si cela se passe en ligne, nous allons former des petits groupes afin de favoriser l’interaction. Nous allons également travailler en inter-générationnel. Les jeunes femmes sont souvent un peu plus idéalistes que les seniors. Nous allons donc pouvoir créer de belles synergies entre les participantes. Pour donner du sens à ce projet, j’ai choisi de rendre ce programme gratuit aux jeunes femmes (15-21 ans) et aux femmes en difficultés. Celles qui peuvent payer la formation cotisent pour permettre aux autres de s’épanouir. C’est comme un grand cercle de solidarité ! Lors de ces formations, nous parlerons aussi bien des relations amoureuses que de l’indépendance et la liberté financière.

C’est un très beau projet ! Raconte-nous comment tu en es arrivée là ?

En 2008 j’étais directrice de projet dans une entreprise de conseil. Mon diplôme de coach ne me servait pas vraiment et j’arrivais à saturation. Deux ans après, je pars pour 2 mois au Portugal. À la base je partais pour réfléchir à mon projet et prendre quelques vacances. En rentrant à Paris, j’ai tout vendu et je suis partie m’installer au Portugal avec deux valises sous le bras !

Les choses se sont enchaînées très vite. J’ai rencontré le directeur de la BNP et nous avons commencé à travailler ensemble. Quand je suis arrivée à Lisbonne, il y avait très peu de coach alors mon business a évolué très rapidement.

Je n’étais pas destinée à être entrepreneuse mais j’ai créé le boulot de mes rêves !

Depuis, j’accompagne les hommes et les femmes à révéler leurs talents. Je les dirige vers ce qui est le mieux pour eux et à prendre confiance en eux.

cathia-ziebel-akali-academy
Avec ton projet Akali Academy, tu prends un chemin un peu plus solidaire. Pourquoi ce changement de cap ?

Je ne change pas vraiment de cap, j’officialise simplement ma façon de travailler. Car quand tu lances ton entreprise, tu as envie d’avoir un impact positif sur les gens. Il y a 8 ans, l’économie sociale et solidaire n’était pas clairement définie. Au Portugal, ça n’existe même pas ! Pour moi, l’ESS a un vrai ancrage local. J’habite dans un quartier assez pauvre de Lisbonne et je travaille avec une association de mon quartier. J’utilise ma cagnotte pro afin de payer des coachings à ceux qui n’en ont pas les moyens.

C’est une super action ! Que souhaites-tu apporter à tes client.e.s ?

Je veux qu’en sortant de mes coachings, ils se disent : c’est bon je peux y arriver, je peux faire ce que je veux ! Je suis là pour les aider à consolider les piliers de base et les mettre en phase avec qui ils sont et ce qui est bon pour eux.

As-tu déjà rencontré des difficultés particulières en tant que femme entrepreneuse ?

Je n’ai jamais eu de difficultés parce que je suis une femme. Au contraire. Les gens me trouvent bienveillante et douce, contrairement aux hommes qui sont toujours dans l’action. Le plus compliqué au départ, c’est la solitude de l’entrepreneur et gérer son budget pour avoir une indépendance financière.

Quelle a été ta plus grande réussite ?

C’est une réussite de tous les jours : voir le regard de mes clients lorsqu’ils ont atteint leurs objectifs ! Ça, ça me donne des ailes ! Avec Akali Academy, je vais pouvoir aider les femmes à devenir leur propre meilleure amie !

Pour moi, la communication doit être centrée sur l’humain. Comment vois-tu la communication ?

Ma communication est authentique et transparente. Même si on ne peut pas tout dire, il n’y a pas de faux-semblant. Je veux publier des contenus de qualité. C’est pour ça qu’avec Akali Academy, je vais lancer un blog et faire des vidéos. Je veux que ça soit ludique mais en même temps faire émerger ce qui ne va pas, en toute bienveillance, évidemment.

Super ! Et pour finir cet entretien, quel est ton objectif pour 2018 ?

J’aimerais que cette année soit celle de l’équilibre. Je veux faire pleins de choses, mais pour moi. Je me suis toujours concentrée sur ma carrière. Aujourd’hui, j’aimerais voyager plus et prendre du temps pour moi. Et sur le plan professionnel, que les femmes que j’accompagne ressortent grandies de leur coaching avec moi !

Merci Cathia de t’être prêtée au jeu de l’interview.

Et si tu souhaites découvrir Akali Academy, tu peux retrouver les coachings de Cathia sur son site internet et sa page Facebook !

cathia-ziebel-pinterest

Découvrir les coulisses de ma vie de freelance ?

Write a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.