Café Com’, l’histoire de mes ateliers de communication digitale
Vie de freelance

Café Com’, l’histoire de mes ateliers de communication digitale

Il y a une chose que j’aime par-dessous tout dans la vie : partager. Que cela soit des conversations, des moments ou des savoir-faire. J’aime échanger. C’est pour cela que j’ai fait de la communication mon métier. Je passe mes journées à dialoguer (même si c’est par écrit la plupart du temps). Je m’éclate lorsque j’accompagne des entrepreneures green dans leur communication digitale. Lorsque je transmets mon savoir-faire je me sens utile. Je remplis un but. Très vite, j’ai réalisé que le format atelier me correspondait bien. Ça permet de créer de l’émulsion et partager en petit groupe. Mon amie Sonia avait la même envie. Alors, on a joint nos forces pour créer Café Com’ : des ateliers de communication digitale pour les freelances et solopreneurs.

Aujourd’hui, j’avais envie de revenir avec toi sur la création de ce format et te raconter l’histoire de Café Com’.

La genèse de Café Com’

Printemps 2018. Je rencontre celle qui deviendra mon binôme : Sonia. Entre nous, ça passe tout de suite. On se complète et on s’apporte beaucoup de soutien l’une et l’autre. Très rapidement, on discute de nos envies et on réalise que l’on a le même projet : créer des ateliers de communication à destination des entrepreneurs. Comme nous vivons dans la même ville on arrive rapidement à la même conclusion. Il serait idiot de faire des ateliers chacune de notre côté et se “tirer dans les pattes”.

Nos compétences en communication ne sont pas exactement les mêmes. Sonia adore l’événementiel. C’est d’ailleurs sa spécialité. Quant à moi, je suis plus dans la production de contenus. Nos savoir-faire se complètent et se nourrissent. Alors, on joint nos forces. Première étape : définir l’ADN de ces ateliers.

Et ça tombe bien, parce qu’on a envie de la même chose. On veut du concret et du lien.

cafe-com-1ere-session

On fait le choix de limiter le nombre de participants à 6 personnes maximum pour que l’on puisse travailler avec tout le monde sur sa problématique personnelle. On ne veut pas d’un atelier de surface. Monopoliser la parole, donner des conseils et repartir, ça ne ne nous ressemble pas. Nous, on aime creuser et proposer des solutions que les participants pourront appliquer dès la sortie de l’atelier.

Après un brainstorming, on retient le nom Café Com’ car ça correspond bien à ce que l’on a en tête : un moment où l’on travaille tout en buvant un café (ou un thé mais ça rendait moins bien comme nom). Convivial. Concret.

On lance notre premier atelier en décembre 2018. On change un peu le format que l’on avait imaginé pour qu’il s’adapte vraiment à ce que l’on veut faire. On fait deux nouvelles sessions au premier semestre de 2019. Et puis, une grande nouvelle va changer Café Com’.

La garde exclusive de notre bébé

Sonia a toujours été portée par l’événementiel. C’est sa flamme. Alors, je ne suis pas vraiment étonnée lorsqu’elle m’annonce un pivot dans son entreprise. La communication s’est terminée. Elle va suivre une formation de Wedding Planner et aider les entreprises à organiser leurs événements. Et mieux, elle va rejoindre sa moitié en Bretagne au bord de la mer.

Et Café Com’ dans tout ça ? Sonia me laisse la garde exclusive de notre bébé. Mais rien n’exclut que l’on refasse une session ensemble dans l’avenir.

À cette période, je suis moi-même dans le flou. Je cherche mon positionnement. Je me fais accompagner pour y voir plus clair. Bref, mon entreprise est en chantier et ce sont les montagnes russes. Alors Café Com’ est un peu oublié. Je dois gérer mes priorités. Et il n’en fait pas partie durant cette deuxième moitié de 2019.

cafe-com-creer-contenu

Pourtant, ça me manque. J’aime vraiment organiser et animer des ateliers. Je me sens bien lorsque j’aide d’autres freelances ou solopreneurs à développer leur communication. J’adore les suivre après les ateliers et découvrir tout le contenu qu’ils se mettent à créer. C’est gratifiant de voir les personnes que l’on accompagne prendre du plaisir et de la confiance.

À la fin de l’année, Café Com’ remonte dans mes priorités pour le premier trimestre de 2020. Je ressens le besoin de reprendre les ateliers de communication digitale. Seulement voilà, je suis toute seule maintenant. Il faut que je remanie la forme et le fond.

L’ADN ne change pas. Je souhaite toujours apporter des éléments concrets, dans une ambiance conviviale en faisant marcher l’intelligence collective. Toutefois, je suis obligée de restreindre encore le nombre de participants pour leur offrir un accompagnement de qualité. Je repense également aux thématiques que l’on va aborder en me recentrant sur ma force principale : la création de contenu (et la stratégie qui va avec).

En février 2020, je propose la première session de Café Com’ en solo afin d’aider les freelances et les solopreneurs à créer du contenu régulièrement. Objectif de l’atelier : que chaque participant reparte avec son calendrier éditorial complété pour le mois suivant. C’était si chouette ! Alors, je commence à préparer une seconde session.

Et puis le confinement.

Des ateliers de communication digitale à Nantes & en ligne

Mi-mars 2020, la France se fige. À cause de la pandémie de Coronavirus, on doit rester chez nous. Interdiction de se retrouver. Dans mon planning, je devais annoncer la session d’avril le 20 mars. Impossible de le faire. On ne sait même pas si on aura le droit de sortir à ce moment-là.

Comment faire ? Je fais une croix sur Café Com’ pendant plusieurs mois ? Ou je trouve une solution ?

Je sors mes objectifs de l’année. Et je vois une petite ligne pour cet été : réfléchir à créer une version de Café Com’ en ligne pour aider des freelances et des solopreneurs qui ne vivent pas à Nantes.

cafe-com-online
📷 par Ethiq Lab

Alors, j’avance un peu le moment de brainstormer. Animer un atelier en présentiel ne m’inquiète pas. Je l’ai déjà fait. Je sais comment ça se passe. En ligne, c’est une autre histoire. Et étrangement, ça m’angoisse beaucoup plus. Déjà, une première problématique : j’utilise quoi comme outil ? Hors de question de rogner sur l’ADN de Café Com’. Je veux pouvoir voir et entendre les participants. Je souhaite conserver les échanges et l’intelligence collective. Je sais que les participants nantais adorent pouvoir échanger ensemble, se donner des idées, se recommander des contacts. Après plusieurs discussions et recherches, je trouve mon bonheur (enfin, après j’ai découvert qu’il était vraiment très très mauvais dans sa consommation d’énergie alors je vais sûrement en changer bientôt).

Café Com’ en ligne peut avoir lieu. Presque. Parce que le format ne peut pas être identique aux ateliers en présentiel. 3h en ligne, c’est bien plus difficile que 3h autour d’une table. Alors je décide de couper les ateliers en ligne en deux parties : 1h30 de théorie où je partage mon savoir-faire puis 1h30 de mise en pratique où l’on travaille concrètement sur les projets des participants.

Je profite de ce nouveau format pour proposer une nouvelle thématique : renforcer sa présence en ligne en repensant à ses fondations (à qui on s’adresse, ce qu’on veut lui dire et quels canaux privilégier). Mes ateliers de communication digitale ont désormais une version numérique !

Tu veux participer à Café Com’ ?

Ces deux formats continueront d’exister après la crise sanitaire que nous vivons. Je ne veux pas arrêter les ateliers nantais car j’aime beaucoup trop rencontrer d’autres freelances et solopreneurs. Et le premier atelier en ligne m’a convaincue. Café Com’ est viable en visio. Et même si je suis un brin chauvine, je veux pouvoir aider ceux qui ne vivent pas à Nantes.

Alors si tu souhaites participer à une session à Nantes (quand on aura le droit d’être en petit groupe) et/ou en ligne, je te laisse remplir le formulaire en dessous. Tu recevras un mail en avant-première avec la date et le lien pour t’inscrire.

cafe-com-pinterest

Write a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.